Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/02/2018

IMPORTANT ! Le Rythme Scolaire de nos enfants : Semaine à 4 ou 4,5 jours ?

                   COMMUNIQUE AUX FAMILLES

Lundi 12 Février 2018

Le Rythme Scolaire de nos enfants :

Semaine à 4 ou 4,5 jours ?

 

Depuis plusieurs mois, l’Association des parents d’Elèves 1, 2, 3 Soleil de Bessan participe à une réflexion commune avec les équipes pédagogiques des Ecoles Maternelle et Primaire Victor Hugo de Bessan ainsi qu’avec la Municipalité (élus et Service Jeunesse) sur le rythme scolaire de nos jeunes élèves Bessannais dont la grande question porte sur le retour ou non de la semaine à 4 jours.

Dans ce cadre, nous vous avions sollicités en Juin 2017 afin de répondre à une consultation des familles en vue de connaître votre avis quant à l’organisation actuelle des temps d’activités périscolaires afin de pouvoir anticiper les futurs échanges avec la Mairie et les Ecoles. Sur un peu plus de 400 familles concernées, vous avez été 167 familles à répondre à cette enquête dont plus de 83 % (soit 138 familles) étaient favorables à un retour de la semaine à 4 jours.

Cette 1ère consultation n’a pas suffi, à elle seule, à affirmer votre souhait face à la Municipalité du fait d’un « manque de mobilisation » des familles. Autrement dit, la Mairie souhaite obtenir un plus grand nombre de réponses afin de connaître la volonté de l’ensemble des familles ainsi que les besoins de celles-ci concernant les services périscolaires.

A ce titre, la ville de Bessan va vous remettre avant les vacances de Février 2018, par l’intermédiaire de vos enfants et de l’école, un questionnaire consultatif qu’il vous faudra compléter et remettre à l’école de votre enfant dès le début du mois de Mars 2018.

Nous attirons votre attention sur la très grande importance de nos/vos réponses à ce questionnaire !

A l’issue de cette dernière consultation devrait ressortir la décision Municipale quant au rythme scolaire de nos enfants pour l’année scolaire 2018/2019, à savoir une semaine à 4 ou 4,5 jours !

En effet, à ce jour, La Municipalité n’a pris aucune décision en vue d’un maintien de la semaine à 4,5 jours ou une orientation à une semaine à 4 jours, mais a échangé avec différents acteurs sur cette question. De très nombreux paramètres peuvent entrer alors en considération dans une telle prise de décision : intérêts de l’enfant, intérêts pédagogiques mais aussi, coût de chaque dispositif pour la Collectivité Locale, organisation et coordination des ressources humaines, dépendantes de la Collectivité Locale, intervenantes auprès des écoles et/ou dans le cadre périscolaire…

L’équipe 1, 2, 3 Soleil de Bessan se veut totalement transparente vis-à-vis de vous quant à cette question du fait de la confiance que vous nous avez témoigné lors des dernières élections et souhaitons également vous informer le plus possible sur cette question qui vous préoccupe tous depuis plusieurs mois.

Pour cela, nous souhaitons éclairer votre réflexion personnelle avec les quelques informations ci-après.

Petit retour en arrière, pour nous rafraîchir la mémoire…

Rythme scolaire 4 ou 4,5 jours d’école ?

Cette question fait débat depuis les années 1980 et le développement de la chronobiologie. Avant cette époque on ne s’intéresse guère aux rythmes de l’enfant.

La loi Ferry de 1882 prévoyait juste une journée d’interruption dans la semaine pour l’instruction religieuse qui fut d’abord le jeudi, puis le mercredi à partir de 1972.

Les élèves vont donc à l’école 5 jours par semaine jusqu’en 1969. A cette date, le Gouvernement Pompidou supprime les cours le samedi après-midi et réduit la semaine de 30 à 27 heures.

En 1990, Lionel Jospin réduit encore d’une heure le temps scolaire et en 2008, Nicolas Sarkozy supprime les cours du samedi matin instituant officiellement la semaine de 4 jours. La durée de la scolarité passe alors à 24 heures hebdomadaire au lieu de 26, à raison de 6 heures par jours les lundis, mardis, jeudis et vendredis.

En 2013, le Gouvernement de François Hollande revient sur la semaine à 4,5 jours, avec classe le mercredi matin. Les 24 heures d’enseignements sont désormais réparties à raison d’au maximum 5 heures 30 minutes par jour et 3 heures 30 minutes pour la demi-journée. Cette réforme affichait alors l’objectif d'organiser la semaine de classe en respectant mieux le rythme d'apprentissage des enfants, sur cinq matinées au lieu de quatre, pour "favoriser la réussite scolaire de tous".

Si nous analysons comment les emplois du temps scolaires ont été conçus, nous constatons qu’ils ont principalement résulté des exigences politiques, religieuses et sociales de la société adulte. La mise en place de la coupure du mercredi, des vacances d’été, des vacances de février et de la semaine de 4 jours illustre cette démarche.

Les rythmes scolaires ne sont pas une science, alors que la chronobiologie si.

Un enfant passe 10% de son temps de vie à l’école (864 heures), il apparaît donc important de se pencher sur les 90% du temps restant qui ont un effet évident sur son bien-être.

Pour information, trois rythmicités doivent être respectées en priorité : l’alternance régulière veille-sommeil, les variations journalières de la vigilance et de l’activité intellectuelle, les variations annuelles de moindre résistance.

La première et la plus importante règle à respecter pour les enfants est la régularité,  à commencer par celle du rythme veille-sommeil. Dès l'âge de 3 ans, cette régularité se reflète dans la qualité des apprentissages et le comportement des enfants. Un enfant devrait toujours se coucher à la même heure, du lundi au dimanche, y compris pendant les petites vacances. Ce point appartient en grande partie aux familles qui assurent le quotidien de leurs enfants… mais pas que !

Ces rythmes propres à chacun sont génétiquement programmés mais la plupart des enfants sont naturellement lève-tôt. Il est également souligné l’intérêt d’apporter une différence de traitement entre les Etablissements d’enseignement Primaire et d’enseignement Maternelle eu égard aux besoins spécifiques des enfants liés à leurs âges respectifs.

Dans l’idéal, il semblerait alors que le plus adapté soit 6 matinées d’école du lundi au samedi car seule la régularité favorise les apprentissages.

Mais même,  avec une semaine de  4 ou de 4,5 jours, on peut faire autrement afin de respecter les rythmes des enfants par différentes méthodes dont certaines sont peut-être déjà mises en place :

  • envisager une heure de démarrage de la classe qui ne dépasserait pas 8 h 30 ;
  • organiser les journées différemment en fixant des matinées plus longues (3 h 30 à 4 heures dans l’idéal) que les  après-midi (deux heures) ;
  • mobiliser la carte des alternances pédagogiques le plus possible entre des matières qui demandent beaucoup de concentration et d’autres qui mobilisent les processus cognitifs, comme la créativité,  la motricité… C'est ainsi qu'on développe les transferts d’apprentissage, c’est-à-dire qu'on montre aux élèves que ce qu’ils apprennent dans une matière est utile dans une autre…

Toujours dans le respect du rythme biologique et psychologique des enfants il semblerait intéressant de se questionner sur le rythme scolaire sur l’année fixant l’alternance des périodes de vacances et de classe… mais il s’agit d’un autre débat qui ne sera pas évoqué aujourd’hui…

Il est également important de s’interroger sur le devenir des enfants « livrés à eux-mêmes » en dehors de l’école, ceux qui rencontrent par ailleurs des difficultés sociales plus ou moins importantes ne leur permettant pas de bénéficier d’activités périscolaires par exemple.

La gestion de nos rythmes de vie ne se résume pas non plus par le changement des emplois du temps scolaire :

  • une politique éducative ambitieuse doit être menée avec des moyens, y compris en personnels nécessaires pour la pérenniser ;
  • tous les partenaires éducatifs, dont les parents, doivent se sentir concernés et doivent se mobiliser en conséquence, il faut surtout qu'on accepte de considérer l'enfant et ses besoins comme prioritaires dans les choix d'organisations temporelles à réaliser

L'école est le socle d'une société, participons, à notre niveau, à lui donner les pierres nécessaires à son édification et continuons de nous mobiliser à titre personnel afin d’apporter toujours le meilleur à nos enfants.

 

Chaque famille articule sa propre organisation personnelle et professionnelle en fonction de ses impératifs et obligations mais aussi en fonction des besoins de chacun des membres de la famille, c’est pourquoi il apparaît aujourd’hui important que le questionnaire qui vous sera présenté par la Ville de Bessan soit soigneusement complété et retourné dans les délais impartis. Ainsi la voix des familles pourra être considérée à sa juste valeur.